Quel flexible pour véhiculer de l’acide sulfurique ?

17 Mai 2019 | Actualité Tub-Flex | 0 commentaires

Flexible chemikler UPE DN150 testé en torsion

Les demandes de flexibles pour véhiculer de l’acide sulfurique sont peu nombreuses : il s’agit d’un produit très dangereux et son utilisation concerne peu de clients. Lorsqu’il arrive que Tub-Flex soit sollicité pour une demande de ce type, l’entreprise est en capacité de proposer des flexibles spécifiques.

Des flexibles sélectionnés pour assurer une parfaite sécurité du transfert de l’acide sulfurique

Pour les utilisateurs situés en zone portuaire adaptée, l’acide sulfurique peut être approvisionné en grande quantité par bateau. Au moment du déchargement, le navire n’est pas parfaitement stable à cause des mouvements de la houle : cette opération de déchargement est donc un moment critique où la sécurité est primordiale.

L’analyse de risque porte notamment sur la dangerosité du produit pour le personnel du terminal portuaire (risque de brûlures très graves en cas de fuite ou de projection, pouvant aller jusqu’à occasionner la mort) et sur le risque écologique (un déversement accidentel dans un fleuve pourrait avoir des conséquences désastreuses sur l’environnement proche et sur les écosystèmes). Le risque étant élevé, il faut pouvoir assurer une sécurité maximale lors du transfert.

Tub-Flex travaille pour un client dans ce contexte bien particulier : l’entreprise a conçu, lui fabrique et lui fournit des flexibles souples DN150 (6 pouces) en polyéthylène réticulé depuis une vingtaine d’années. Tub-Flex a élaboré et fiabilisé un système d’assemblage dédié qui prend en compte certains risques techniques liés au design du tuyau lui-même.
Compte tenu de leur contexte d’utilisation, ces flexibles sont réglementés (soumis à l’arrêt TMD) : ils sont systématiquement réceptionnés par un organisme de contrôle agréé par l’Etat.

Une culture du test qui va au delà de la réglementation TMD

Concernant la résistance des flexibles à la pression, Tub-Flex travaille avec une marge de sécurité significative pour ne courir aucun risque. La pression réelle de déchargement du bateau se fait entre 4 et 6 bars. Tub-flex se base sur une pression de calcul de 16 bars et éprouvera ces flexibles à 24 bars suivant les critères de la réglementation TMD. Leur valeur limite de non éclatement est donnée à 48 bars et le système d’assemblage conçu par Tub-Flex permet d’atteindre la rupture d’étanchéité à 56 bars, ce qui permet de garantir une marge de sécurité importante par rapport à la pression réelle (facteur de sécurité de l’ordre de 10:1).

Toujours plus loin dans les tests

Tub-Flex effectue également des tests après fabrication en vérifiant systématiquement l’allongement subi par les flexibles durant leur montée en pression jusqu’à 24 bar. Un flexible de dix mètres peut gagner cinquante centimètres sous pression. Avec le risque que l’adhérence des liners (fines couches de polyéthylène réticulé, collées et enrubannées avec un recouvrement) puissent être altérées, ce qui pourrait occasionner une infiltration du produit dans la structure de renforcement du tuyau. L’allongement au delà duquel le produit présente des risques est une donnée connue, que Tub-Flex vérifie systématiquement pour chaque nouvelle fabrication.

Des précautions jusque dans les modalités de livraisons

La livraison fait également l’objet de toutes les attentions. Le flexible est livré à plat, non enroulé, grâce à un camion spécialement affrété. Toutes ces précautions sont prises pour qu’il n’y ait aucun risque que le rayon de courbure soit forcé, ce qui pourrait affecter la résistance des liners ou la structure des renforts. C’est une garantie supplémentaire qui assure que le flexible arrive chez le client dans un état parfaitement opérationnel. Au delà de la livraison, Tub-Flex travaille en partenariat avec ses clients et n’hésite pas à proposer ses conseils pour améliorer le montage des flexibles si besoin, de façon à éliminer tout risque potentiel.

Evolution réglementaire TMD

La réglementation TMD ayant été durcie depuis le 1er janvier 2019, une procédure de réhomologation a été engagée cette année : un agrément-type est en cours pour ce type de flexible. Une prochaine fabrication est prévue pour juin.